Les derniers juifs de Norvège chassés par « les circonstances »

les derniers juifs de Norvège semblent sur le point de quitter leur pays.

Un article m’a touché par son désespoir de voir ce monde un peu plus détérioré par la mauvaise foi et la propagande islamiste qui rend la vie impossible à des voisins qui ne demande rien que vivre simplement leur vie. L’arrivée de réfugiés musulmans et les intégristes qui en font partie, menacent les quelques 600 familles juives résidant en Norvège et libère les propos antisémites des quelques norvégiens sensibles à la propagande nationaliste et raciste qui se développe dans toute l’Europe

Cet été nous avions dans notre hôtel des voisins juifs français dont l’un des enfants était dans une des synagogues attaquée par des islamistes dans une manif pro-palestinienne. Ils nous ont dit à la fois leur confiance que ce n’était pas l’état d’esprit de la majorité des français, et qu’ils revendiquaient leur qualité de français avant d’être d’origine juive…

Ils ne céderont pas, mais sont tout de même inquiets.

Il y a tout de même quelque chose qui me dérange, en référence à l’histoire :

Pendant la Guerre de 39-45, mes ancêtres juifs du Maroc ont été épargnés des lois françaises -ce n’était qu’un protectorat- qui imposait l’étoile jaune…

Des années plus tard, quelques manifestations antisémites ont eu lieu au Maroc, un ou deux attentats sans victimes sur des bâtiments symboliques, et les protestations d’Israël, parfaitement comprises avec l’invitation aux Jidis Marocains de faire leur Alya en Israël…

comme il en avait été recommandé pour tous les juifs d’Afrique du Nord.

Le roi du Maroc à l’époque s’en était ému, protestant que les juifs n’avaient rien à craindre puisqu’ils étaient des « protégés du roi, « ses » juifs. » …

Et puis avec le temps on découvrait que, les juifs ayant pris leurs valises et s’étant répandus entre la France, Israël et l’Amérique, la grande question qui se posait en Israël était la fécondation débordante des palestiniens « israéliens » et le médiocre taux de reproduction des juifs au ratio européen, donc définitivement déficitaire…

Et les journalistes un peu curieux, à cause du malaise des émigrés qui n’avaient pas trouvé dans la « terre de leurs ancêtres » (sic) la situation a laquelle ils s’attendaient comme juifs malheureusement séfarades, on apprend que les attentats au Maroc ont été organisés – je ne dis pas perpétrés – par les services secrets israéliens, afin d’encourager l’émigration vers Israël : Beaucoup ne sont pas restés, et sont repartis vers des cieux plus cléments, en France, en Australie, au Canada…,

Et comme pour faire un pied de nez, Mohamed V le souverain couvreur de toutes les combines et corruptions de bon aloi, a fait promulguer une « loi du retour » accordant à toute personne d’origine juive qui aurait perdu sa nationalité marocaine de la recouvrer, indépendamment des générations !

Je ne conteste pas que les immigrés musulmans et surtout les musulmans frustrés se soient aussi radicalisés en Norvège, et que les réseaux sociaux reflètent des propositions anti religieuses à propos de la circoncision et de l’abatage rituel, mais ce sont des coutumes religieuses partagées avec les musulmans, donc cela touche les deux traditions aussi en Norvège.

Je rappelle que l’abatage rituel est aussi interdit en Suisse, qu’il se pratique en privé au moment de l’Aïd dans les familles musulmanes qui ont un jardin…mais pas dans les abattoirs officiels.

La question de la circoncision des enfants juifs et musulmans fait aussi débat, avec plus ou moins de mauvaises raisons vis à vis du discours « politiquement correct » du droit à l’intégrité de son corps…

Alors, dans ce contexte qui reste ce lui de la fécondité et du rapport de force entre les arabes, toutes confessions confondues, et les « juifs d’origine », l’article sur la Norvège, même s’il reflète une réalité pour ces plus de 600 familles, me semble un peu suspect.

Le fait qu’ils soient inquiets est indéniable, le fait qu’ils se sentent menacés est certain, puisque « tout le monde le dit » et qu’en plus l’immigration musulmane les dépassent largement statistiquement, les protestations contre la situation à Gaza relevant le tout dans tous les médias, et les nouvelles des amis « là-bas » qui les encouragent à venir… et bien, oui, ce que Hitler n’a pas réussi, les Norvégiens y sont parvenus, enfin la Norvège y arrive, je ne suis pas sur que les Norvégiens y soient pour quelque chose :

Un pays « judenfrei », Beurk ! C’est comme un plat sans sel non ? (C’est une parole d’Evangile!) (Vous êtes le sel de la terre, la lumière des nations!)

La terreur suggérée ou pratiquée comme moyen de faire avancer ce sinistre schmilblick est un « argument de vente » comme le montre quelques articles dans « LE TEMPS » et la démonstration comme la dé- monstration (La destruction explicative et les conséquences volontairement provoquées) est une pratique habituelle de Tsahal et de ses

faucons, rappelles toi :

  • Les accords fragiles en suspens d’une reconnaissance des divers mouvements palestiniens sabordés par Ariel Saron qui va fanfaronner sur l’esplanade des mosquées et déclenche la première Intifada (Des cailloux contre des blindés, tout de même )
  • Les accords difficilement négociés avec les voisins Jordaniens sur le statut de la Cisjordanie, qui ont finalement abouti plus tard à un traité de paix (relative) qui avaient été aussi explosé par la décision militaire (encore Ariel Sharon) de soumettre ces territoires à juridiction discrétionnaire de l’armée…

Et enfin : Après un arrêt difficilement obtenu des combats dans la bande de Gaza, et le sentiment de beaucoup de Gazaouis que tout cela n’aura servi à rien, sinon punir tout le monde pour l’assassinat (impardonnable) de trois adolescents qui faisaient du stop là où leurs parents leur avait dit de ne pas en faire… L’armée Israélienne confisque 400 hectares de terres dans la région de Bethlehem. (Un recours reste possible, mais aboutira-t-il?) pour punir la région pour les trois adolescents tués, et peut-être susciter des réactions violentes propices à une répression sanglante, cela peut toujours servir !

Si demain, les incontrôlables du Hamas reprennent les tirs … pour la presse et la propagande ce sera eux les responsables des conséquences des raids qui reprendront leurs tours… et le gouvernement israélien dira « voyez, on ne peut pas leur faire confiance ».

Oui, MAIS, il est évident que pour étendre le mythe du Grand Israël, il faut des terrains pour construire des nouveaux villages afin d’accueillir les norvégiens qui vont venir rééquilibrer un peu le ratio Arabes Juifs dans les territoires, de telle manière qu’une fois, dans un avenir (l’éternité n’est pas loin) une votation sur l’autodétermination de ces territoires sera organisée avec un habitant = une voix, avec la question : Voulez-vous faire partie d’Israël ou de Jordanie ?

La majorité des colons diront « Israël », et une bonne partie des arabes aussi, sachant que c’est leur seule chance de vivre dans un pays démocratique … enfin presque.

Toute cette « HISTOIRE » me rappelle – ce sont les livres qui ont remplis les heures de mon été – les processus de la conquête de l’Ouest américain au 19e siècle. Les traités signés avec les Cherokees en particulier, qui ont du quitter les Appalaches pour la « Trail of tears » sur la promesse d’un territoire encore vierge … Fort Sumter et les couvertures empoisonnées à la Variole… Les Comanches à qui on a promis des terres dans ce qui et aujourd’hui le Colorado et pour lesquels ils ont signé des traités de paix qui n’ont pas duré plus d’une saison sous la pression des colons, repoussés dans les déserts du Nevada. Même chose pour les Sioux Oglalas au Nord : Un traité de paix, un territoire de chasse, une signature sur un document pieusement conservé au Smithsonian Museum, qui n’a jamais été respecté plus longtemps que les heures qui ont suivi sa signature pour que les soldats puissent rentrer chez eux préparer le prochain déménagement de territoire, jusqu’à la défaite à Little Bighorn du Général Custer… (« Custer Died for your sins » Vine Deloria.jr)

Pour les Amérindiens comme pour les Palestiniens, ce ne sont pas les individus ou les tribus qui « possèdent » la terre sur laquelle ils vivent, ce sont eux qui « appartiennent » à cette terre, et donc il est inconcevable de détenir des titres de propriété. Les Ottomans ont commencé à en distribuer quand les populations sont devenues plus nombreuses et qu’il fallait éviter les conflits de voisinage, mais c’était plutôt pour ceux qui les détenaient la preuve qu’ils étaient bien à juste titre, les bénéficiaires des ces espaces…

400 hectares « non cultivés » dit le droit Ottoman invoqué pour la décision…

La réalité est sans doute (j’imagine!) que ces surfaces autrefois couvertes d’oliviers on été rasées, que les troupeaux ont été chassés, et qu’en effet, personne n’osait plus s’y aventurer sous la menace des tirs des colons, ll est donc tout à fait justifié d’y construire des lotissements pour les nouveau arrivants. Merci messieurs, circulez MM les observateurs de l’ONU, il n’y a plus rien à voir, de toutes façons, on s’en fout, la réalité est que la raison se trouve du côté de la crosse du fusil, pas de l’autre, dit le « poor lonesome cow-boy far away from home » …

Ne demandez pas pourquoi les américains sont si « prudents » dans cette région, cela devient plus évident tous les jours. Ils ont de très bons souvenirs…

Tout le monde le sait : Un jour le combat cessera faute de combattant, et chacun retournera à son travail et à sa famille enfin soulagé, mais quel gâchis pour en arriver là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s